La RT2012

La RT2012 est une réglementation d'objectifs pour limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs résidentiels et tertiaires dont le permis de construire a été déposé après le 1er Janvier 2013. Cette réglementation comporte 3 exigences de résultats : besoin bioclimatique, consommation d'énergie primaire et confort en été. Ces 3 exigences de résultats sont accompagnées de quelques exigences de moyens.

Les exigences de résultats

Le besoin bioclimatique : Bbio

Le Bbio est le coefficient représentant l'efficacité énergétique du bâti. Il caractérise le besoin énergétique des composantes liées à la conception du bâti (besoin en chauffage, besoin en refroidissement, besoin en éclairage). Pour respecter la RT2012, il faut que le besoin bioclimatique Bbio du bâtiment soit inférieur à la limitation maximum définie par la RT. Pour diminuer ce coefficient:

- il faut réduire le besoin de chauffage : en maximisant les surfaces vitrées orientées au Sud (apports solaires gratuits), en minimisant les surfaces vitrées orientées au Nord (déperditions thermiques), en augmentant l'épaisseur d'isolant et en traitant les ponts thermiques,

- il faut réduire le besoin d'éclairage : en augmentant la surface vitrée du bâtiment afin d'optimiser l'éclairage naturel (tout en ayant à l'esprit qu'une surface vitrée est plus déperditif qu'un mur),

- il faut réduire le besoin de refroidissement : en optant pour des protections solaires mobiles, en optimisant l'inertie du bâtiment.

La consommation d'énergie primaire : Cep

Le Cep est le coefficient représentant la consommation d’énergie primaire du bâti, à savoir les consommations de chauffage, de refroidissement, d’éclairage et de production d’eau chaude sanitaire. Ce coefficient varie selon la localisation géographique, l’altitude, l'usage du bâtiment et la surface moyenne. Cette exigence impose également le recours à des équipements énergétiques performants à haut rendement. Pour respecter la RT2012, il faut que le Cep du bâtiment soit inférieur à la limitation maximum définie par la RT. Pour diminuer ce coefficient:

- il faut réduire le besoin bioclimatique du bâtiment et a forciori sa consommation,

- il faut utiliser des systèmes de production d’énergie à haut rendement,

- il faut utiliser des énergies renouvelables (photovoltaïque par exemple).

Le confort en été : Tic

Le Tic est le coefficient représentant la température intérieure conventionnelle. Ce coefficient représente la valeur de la température intérieure maximale atteinte pendant 5 jours de forte chaleur consécutifs. C'est une exigence de confort d'été qui permet de limiter l'usage d'équipements de climatisation. Pour respecter la RT2012, il faut que le Tic du bâtiment soit inférieur à la limitation maximum définie par la RT. Pour diminuer ce coefficient:

- il faut augmenter l'inertie du batiment, c'est-à-dire utiliser des matériaux permettant d'emmagasiner une grande quantité de chaleur et de ralentir le transfert de chaleur entre l'extérieur et l'intérieur. Le temps que la chaleur pénètre dans le batiment la température extérieure aura diminué, il sera alors possible d'aérer pour atténuer le ressenti intérieur,

- il faut s'équiper de protections solaires mobiles limitant les apports solaires en été.

Les exigences de moyens

Dans les paragraphes suivants sont présentées les exigences de moyens, que peut vous proposer Well'K'Home pour vous aider à respecter la RT2012.

La mesure et l'affichage des consommations

La RT2012 impose à toute nouvelle construction d'être équipée d'un système permettant de mesurer ou estimer et afficher la consommation d'énergie de chaque logement. Ces informations doivent être à minima mensuelles et par type d'énergie selon la répartition suivante : chauffage, refroidissement, production d'eau chaude sanitaire, réseau de prises électriques, autres.

Les systèmes de régulation

Une régulation thermique par zone doit être mise en place, afin de pouvoir contrôler les installations de chauffage et refroidissement de chaque pièce de façon indépendante. Exception faite pour certains types d'émetteurs tel que le poêle à bois par exemple.

Les protections solaires mobiles

Chaque fenêtre et baie vitrée en fonction de leur orientation (exposition Est, Sud et Ouest) doivent être munies de protections solaires mobiles comme des stores ou des volets, qu'il est possible d'automatiser en fonction de l'ensoleilement et de la position du soleil (le Suntracking).

L'éclairage

Les parties communes intérieures, tout local et les zones de circulation doivent être équipés d'un dispositif d'éclairage automatique, afin d'abaisser au niveau réglementaire de l'éclairement ou d'éteindre les lumières si aucune réglementation n'impose un niveau minimal en cas d'inoccupation ou en présence d'éclairage naturel suffisant.